Découvrir Saint-Pryvé

DICRIM/Risques majeurs

Définition

Le risque majeur est la possibilité d’un évènement d’origine naturelle ou anthropique, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société.

L’existence d’un risque majeur est liée :

  • d’une part à la présence d’un événement potentiellement dangereux, l’aléa, d’occurrence et d’intensité données, qui est la manifestation d’un phénomène naturel ou anthropique,
  • d’autre part à l’existence d’enjeux, qui représentent l’ensemble des personnes et des biens pouvant être affectés par un phénomène :

Un événement potentiellement dangereux aléa n’est un risque majeur que s’il s’applique à une zone où des enjeux humains, économiques ou environnementaux sont en présence.

Deux critères caractérisent le risque majeur :

  • une faible fréquence : l’homme et la société peuvent être d’autant plus enclins à l’ignorer que les catastrophes sont peu fréquentes
  • une énorme gravité : nombreuses victimes, dommages importants aux biens et à l’environnement.

Le risque majeur est la possibilité d’un événement d’origine naturelle ou anthropique, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société.

L’existence d’un risque majeur est liée :

  • d’une part à la présence d’un événement, qui est la manifestation d’un phénomène naturel ou anthropique ;
  • d’autre part à l’existence d’enjeux, qui représentent l’ensemble des personnes et des biens (ayant une valeur monétaire ou non monétaire) pouvant être affectés par un phénomène. Les conséquences d’un risque majeur sur les enjeux se mesurent en terme de vulnérabilité.

Un risque majeur est caractérisé par sa faible fréquence et par son énorme gravité. Quoique les conséquences des pollutions (par exemple les marées noires) puissent être catastrophiques, la législation, les effets, ainsi que les modes de gestion et de prévention de ces événements sont très différents et ne sont pas traités dans ce dossier.

Pour fixer les idées, une échelle de gravité des dommages a été produite par le ministère de l’Écologie et du Développement durable. Ce tableau permet de classer les événements naturels en six classes, depuis l’incident jusqu’à la catastrophe majeure.

Classe Dommages humains Dommages matériels
0 Incident Aucun blessé Moins de 0,3 M€
1 Accident 1 ou plusieurs blessés Entre 0,3 M€ et 3 M€
2 Accident grave 1 à 9 morts Entre 3 M€ et 30 M€
3 Accident très grave 10 à 99 morts Entre 30 M€ et 300 M€
4 Catastrophe 100 à 999 morts Entre 300 M€ et 3 000 M€
5 Catastrophe majeure 1 000 morts ou plus 3 000 M€ ou plus

Les risques

Huit types de risques naturels principaux sont prévisibles sur le territoire national : les inondations, les séismes, les éruptions volcaniques, les mouvements de terrain, les avalanches, les feux de forêt, les cyclones et les tempêtes.

Les risques technologiques majeurs sont au nombre de quatre : le risque nucléaire, le risque industriel, le risque lié au transport de matières dangereuses et le risque de rupture de barrage.
Une information détaillée sur chacun de ces risques est disponible sur le site PRIM.NET, portail thématique du Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire dédié à la prévention des risques majeurs.

Un document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) existe. Vous pouvez le télécharger ici.

La prévention

La prévention des risques majeurs

La prévention regroupe l’ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour réduire l’impact d’un phénomène naturel ou anthropique prévisible sur les personnes et les biens.
Elle s’inscrit dans une logique de développement durable, en tentant de réduire les conséquences économiques, sociales et environnementales d’un développement imprudent de notre société.

Les sept axes de la politique de prévention

  1. Améliorer la connaissance des phénomènes (aléas) ;
  2. Développer l’information préventive et l’éducation ;
  3. Prendre en compte les risques dans les décisions d’aménagement ;
  4. Réduire les aléas technologiques à la source ;
  5. Diminuer la vulnérabilité des biens et des personnes situés dans les zones à risque ;
  6. Anticiper les phénomènes et alerter les populations par une surveillance et une prévision adaptées ;
  7. Planifier et organiser les secours en prenant en compte les retours d’expérience des crises antérieures.

Plus d’informations sur le site www.risquesmajeurs.fr

L’application d’alerte SAIP

À la suite des attentats survenus en France en 2015 et, à la demande du Premier ministre, le ministère de l’Intérieur et le Service d’information du Gouvernement ont lancé une application mobile d’alerte sur smartphone : « SAIP », le Système d’Alerte et d’Information des Populations.
Cette application, gratuite, permet d’être avisé, via une notification sur son smartphone, d’une alerte en cours lorsqu’un risque majeur survient non loin de vous.
En plus des messages d’alerte géolocalisés, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone où l’on se trouve.
Pour recevoir des alertes dans une zone où un risque vient d’être détecté par les autorités, il est demandé à l’utilisateur d’accepter d’être « géolocalisé ». Rassurez-vous, les terminaux mobiles ne font remonter aucune position géographique ou identité vers les serveurs informatiques. Le Gouvernement a choisi une technologie qui garantit l’anonymat total des utilisateurs de l’application.
Pour un fonctionnement optimal de l’application, vous devez accepter les notifications et la géolocalisation. Veillez à ne pas fermer l’application et maintenez-la en arrière-plan de votre téléphone. Sa consommation en batterie hors alerte est limitée.
Vous pouvez télécharger gratuitement l’appli sur App Store, Google Play ou sur le site www.gouvernement.fr

Une appli sur les cours d’eau : Riverapp.net

Cette application gratuite, téléchargeable sur App Store et Google Play, a été créée, à l’origine, pour les kayakistes. Elle permet cependant de suivre l’état des cours d’eau heure par heure, même si l’on ne pratique pas ce sport !
Les niveaux et les débits de la Loire n’auront plus de secrets pour vous !

Vigicrues pour le risque de crues

www.vigicrues.gouv.fr est un service d’information sur le risque de crues
des principaux cours d’eau en France.

X