Restriction d'usage de l'eau

Il a été constaté le franchissement du Débit de Crise (DCR). En conséquence, les économies d'usage de l'eau ainsi que les mesures de restrictions plus spécifiques sont mises en œuvre et s'appliquent à Saint-Pryvé.

Pour les particuliers et collectivités

• Lavage des véhicules : interdit (sauf dans les stations professionnelles équipées d'un système de recyclage).

• Lavage des voiries, trottoirs, nettoyage des terrasses et façades ne faisant pas l'objet de travaux : interdit (sauf impératifs sanitaires).

• Arrosage des pelouses, des espaces verts et des massifs floraux publics et privés, des espaces sportifs de toute nature : interdit.

• Arrosage des jardins potagers des particuliers et cultures maraîchères des associations et collectivités : interdit de 8h à 20h.

• Cultures maraîchères en godets ou repiquées, cultures horticoles, cultures hors-sol ou sous abris des collectivités ou associations : sur déclaration à la DDT (formulaire disponible à la DDT). Adaptation en annexe 1 (à télécharger ou consulter ci-après).

• Alimentation des fontaines en circuit ouvert : interdit.

• Remplissage des plans d'eau : interdit (les plans d'eau en barrage doivent laisser s'écouler à l'aval un débit sortant au moins égal au débit entrant).

• Remplissage des piscines privées à usage familial : interdit (sauf pour chantier en cours).


Pour les usages industriels, commerciaux, agricoles, la gestion des ouvrages hydrauliques et les rejets dans les milieux aquatiques, veuillez vous référer à l'arrêté ci-après. Merci.

Télécharger ou consulter l'arrêté préfectoral

Télécharger ou consulter l'annexe 1


Révision et levée des mesures de restriction

Les mesures de limitation ou d'interdiction prises au titre du présent arrêté seront actualisées et levées en tant que de besoin, en suivant l'évolution des débits des cours d'eau mesurés, par arrêté préfectoral complémentaire. En tout état de cause, les dispositions du présent arrêté sont applicables immédiatement et jusqu'au 31 octobre 2017.

Sanctions

Tout contrevenant aux mesures du présent arrêté encourt une peine d'amende prévue pour les contraventions de 5e classe, d'un montant de 1500€ et 3000€ en cas de récidive.